interview

Une poésie sombre-amère nourrie de hip hop charnu, de guitares troubles et d’ambiances mélancoliques, XIII Amer, à découvrir au plus vite !


 

Pouvez-vous présenter votre parcours ? Vous venez d’où ? Comment tout a commencé ? Quelles ont été les principales étapes et rencontres fondatrices de votre projet jusqu’à aujourd’hui ?
XIII Amer, guitariste, beatmaker, chanteur, rappeur.

Plus de 10 ans de musique, plus de 10 ans de pratique en groupe (L’Envie, L’Arature, Jasperwood).

J’ai commencé à écrire vers 13 ans puis à mettre mes paroles sur 2,3 accords de guitare (j’étais trop nul pour faire des reprises)
Mon premier groupe, l’Envie m’a permis d’apprendre le rythme qu’on doit avoir pour pousser un projet (la composition ,les 3 repets/semaine, studio, travail personnel).

Quelle place occupe la musique dans votre quotidien ? Ressentez-vous la pratique musicale comme un « besoin vital », un moyen d’échapper un peu du quotidien, un désir d’exprimer votre être… ?

La musique occupe 18/24h de mes journées, c’est un besoin vital que ce soit de l’écouter, d’en faire ou d’écrire. J’en ai besoin sinon je ressens comme un vide.

Parlons de votre professionnalisation : quels en ont été les déclencheurs ? Avez-vous rencontré des difficultés dans le cadre de cette professionnalisation ? Des aides et des rencontres en particulier vous ont-elles permis d’y croire et d’avancer ?

Je ne vis pas encore de ma musique donc je suis en cours de professionnalisation, je n’ai pas le statut d’intermittent.
(Avis aux structures ou autres si vous cherchez un intervenant, je suis là)

Non plus sérieusement le fait d’être accompagné par des structures comme Le Flow , La Cave aux Poètes, l’ARA, la MJC du Virolois m’a permis d’y voir plus clair et de me concentrer sur les réels besoins mais la route est encore longue !

Les initiatives comme le Crossroads, ça représente une aide précieuse ?

Le Crossroads est une étape pour les groupes en développement, la vidéo qui va sortir est une aide précieuse pour se faire programmer ! Encore merci à l’équipe, c’était une superbe expérience !

Et quel a été l’impact de la crise sanitaire sur vos activités ? Avez-vous ressenti la nécessité de repenser votre mode de fonctionnement, d’aborder et de tester de nouvelles pistes pour vous faire connaître ou vous développer ?

Des dates , des ateliers annulés, ce n’était pas une partie de plaisir, tout le monde a passé une sale période je pense.

Jai passé le confinement à faire de la musique enfermé dans mon salon pour passer le temps, j’ai du enregistrer une trentaine de sons.

Avec Chimère (KosmoSuna, L’Envie), on a composé un projet à distance ; c’était bizarre de ne pas avoir le contact humain mais cela s’est fait naturellement.

Enfin, quelle est votre actualité et avez-vous un dernier mot à ajouter pour conclure cette échange ?

« Vertige » est sorti le 27 août, des clips arrivent n’hésitez pas à aller écouter et voir !

Encore merci à toute l’équipe qui gravite autour de ce projet (Dj Sebti, Gaspard Furlan, Pierre Valle, Le Flow) et encore merci au Crossroads pour l’accueil, c’était une journée qui a redonné le sourire !

Vous aimerez aussi...