Andrew Montgomery (Geneva – Us) Confinement live from Stockholm

 
Le virus n’ayant aucune notion de frontières à la différence d’un certain nuage de Tchernobyl il y a quelques années, la crise liée au Covid 19 continue d’impacter partout dans le monde les acteurs de la musique.
 
L’interdiction de voyager nous incite donc à repousser les frontières et à aller s’intéresser à ce qu’il se passe dans d’autres contrées. Nous donnons la parole aujourd’hui à un musicien écossais, établi en Suède, dont le nom d’un de ses groupes évoque la magnifique ville de Genève en Suisse : Andrew Montgomery .
 
Andrew Montgomery
Andrew, peux-tu te présenter ainsi que tes différentes formations et nous indiquer quelles étaient tes activités avant la crise ?
 
Andrew Montgomery : Je m’appelle Andrew Montgomery, je suis écossais vivant à Stockholm, en Suède. Je combine deux activités : je suis rédacteur dans une agence de marketing et compositeur et chanteur dans deux groupes : Geneva (ndlr : indie rock) et Us (ndlr : electro pop).
 
Expliques-nous comment est gérée la crise du Covid en Suède ?
 
La Suède a adopté une méthode bien plus modérée que dans les autres pays. On encourage les gens à travailler à la maison s’ils le peuvent, à pratiquer la distanciation sociale mais il n’y a pas encore de mesures de confinement. Les écoles du premier degré sont toujours ouvertes, comme les magasins, bars et restaurants mais avec certaines restrictions. Le principe est de freiner la progression pour permettre aux hôpitaux de soigner en priorité les catégories de personnes les plus à risque. Mais la courbe continue de grimper et les experts médicaux pensent que nous atteindrons les mêmes pics, peut être avec moins de rapidité et avec un moindre impact économique. Vi får se … (ndlt : On verra !)
 
Y-a t-il des mesures qui viennent en aide au professionnels de la musique dans ton pays ?
 
Je n’en suis pas sûr car je ne vis pas exclusivement de ma musique et ce depuis plusieurs années maintenant.
 
Geneva, Glasgow, 4.2.20
Internet et les réseaux sociaux permettent à de nombreux musiciens de rester en contact avec leur public. Tu es toi même un grand utilisateur de ces outils, penses-tu que ce lien doit être particulièrement renforcé durant cette période ?
 
Oui, les réseaux sociaux sont un outil vital durant cette crise, que l’on soit musicien ou pas. S’informer, échanger, partager est important pour nous tous. Mais en effet, c’est indispensable pour nous autres musiciens afin d’atteindre les gens en cette période où les rassemblement sont interdits.
 
 
Pour aider les petites salles de concerts et les disquaires, les gens acceptent de ne pas demander de remboursement de leurs tickets et continuent à acheter par correspondance ou sur des sites comme Bandcamp. Partages-tu ces initiatives ?
 
Le hasard veut que je n’ai pas acheté de musique depuis un bon moment, je dois le reconnaitre ! Au temps pour moi !
 
Us
Cette crise a révélé une interdépendance que nous ne soupçonnions plus. Que peut-on améliorer pour garantir plus de sécurité à tous ceux impactés dans leurs activités ?
 
Nous avons besoin de rétablir une justice sociale, et pour les états de retrouver la confiance de leurs citoyens. On ne peut pas revenir au principe de la loi du plus fort, le nivellement se faisant par le taux de mortalité de telle ou telle population. Pour que nos sociétés survivent à cela, il faut travailler sur une réponse à ce virus, sur une économie sociale et sur la lutte contre le changement climatique.
 
 
Tu mènes deux groupes de front. Tu as réédité tes deux albums et tu es reparti en tournée en février dernier avec Geneva. Tu as sorti un disque de remixes début mars (To The End Of The World) et tu assureras en septembre la première partie de Diary Of Dreams avec ton duo electro Us. Comment fais-tu pour gérer les deux, l’un étant basé en Écosse et l’autre en Suède ?
 
Très bonne question ! Déjà, quand mon boulot et mon temps libre me le permettent. Nous verrons si les deux projets s’entrechoquent, mais ils sont tous les deux très important pour moi et pour les autres membres. Et ils le sont également pour toutes les incroyables personnes qui nous encouragent en prenant le temps de nous écouter et de nous soutenir. On s’en fiche des égos des uns et des autres, la musique est une question de collaboration, de partage, de rencontre entre musiciens et public. Les uns ne peuvent pas survivre sans les autres.
 
A propos de composer, cette période inédite t’inspire t’elle ?
 
Un album sur le coronavirus serait horrible ! Ou pire, faire une reprise ratée d’Imagine (message à Gal Gardot au passage …). Mais penser aux familles, aux amis, à l’amour et à la mort est inévitable en ce moment. J’espère le retranscrire de façon digne et avec une touche d’humour.
 
Tu n’as au final jamais cessé de faire de la musique depuis plus de 20 ans (ndlr : Geneva a débuté en 1997 avec l’album Further suivi en 2000 de Weather Underground, un projet solo a suivi en 2014 et Us a sorti son premier album First Contact en mai 2019), beaucoup de fans te sont restés fidèles. Te motivent-ils pour ce qui va suivre ?
 
Tout à fait. Comme je le disais, je me sens privilégié et humble face à tous ceux qui nous soutiennent. Il sont de biens meilleures personnes que je ne le serai jamais.
 
 

Playlist de confinement par Andrew Montgomery

 
  1. Ghostkeeper – Klangkarusell and Givven
  2. To The Stars – Max Richter
  3. I, Philip – Rone
  4. Sullen Sonata – A Winged Victory for the Sullen
  5. Come down to us – Burial
  6. Prophecies – Philip Glass
  7. Faithful Servant Friend of Christ – Lingua Ignota
  8. Da Pacem – Arvo Pärt
  9. Caronte- Apparat
  10. Toutes les voix et mélodies qui me passent par la tête en ce moment.
 

Geneva

Site : https://www.genevafurther.com/

Facebookhttps://www.facebook.com/GenevaFurther-582472185510210/

Instagram : https://www.instagram.com/_genevafurther/?hl=fr

Bandcamp : https://genevafurther.bandcamp.com/

 

Us

Site : https://www.usmusicspace.com/

Facebook :https://www.facebook.com/usmusicspace/

Instagram : https://www.instagram.com/usmusicspace/?hl=fr

Bandcamp : https://usmusicspace.bandcamp.com/

Vous aimerez aussi...