reportage

Une programmation à l’éclectisme choisi pour satisfaire les goûts de chacun, une nouvelle scène qui a vibré des belles énergies des talents régionaux, une ambiance chaleureuse nourrie de l’enthousiasme d’un public très nombreux, un lieu magnifique (La Citadelle d’Arras) pour profiter au mieux de ces trois jours de fête en musique. Le Main Square Festival, événement phare de la région Hauts de France a fêté fièrement ses 15 ans en marquant l’esprit de 125 000 festivaliers venus apprécier leurs idoles…
(Main Square Festival  – 5 au 7 Juillet 2019 par hervé COLLET.)

(©crédit photo : Sandrine OLIVIER)

Au premier Jour

Une après midi qui débute en vitamine de jouvence avec le trio Hip Hop (and Drums) Dunkerquo-Lillois Les Rappeurs en Carton, en ouverture de la Green Room. Les trois joyeux drilles s’en donnent à coeur joie, s’imposent dans l’espace,  s’échangent rimes fraîches et instruments tout en sautillant avec le sourire, heureux de voir un public enthousiaste aussi nombreux qui partage l’écho de leur plaisir de scène.  Un groupe à suivre ! (et en interview sur le Main Square ici)

Quelques mètres plus loin et quelques années de plus, l’accueil est aussi dense pour la venue de l’Irlandais Gavin James en ouverture de la Main Stage. Une ambiance indie pop mélancolique et pétillante qui a ravit beaucoup d’oreilles présentes et d’autres connaisseuses, notamment lors de la reprise de « La Vie en Rose » d’Edith Piaf en Anglais et Français et de son titre « Always » qui connaît son succès sur le territoire depuis sa sortie en Mars 2019.

(©crédit photo : Vincent Maquaire)

 

Un petit retour sur la Green Room pour découvrir le phénomène Lizzo en provenance de Detroit. Une voix au grain singulier et une énergie furibonde sur scène décuplée par la présence de quatre danseuses dans un état similaire. Les tubes s’enchaînent, Lizzo et ses acolytes s’expriment en performances corporelles et déhanchements suggestifs devant un public d’âges divers,  exalté et ravi.

Passage à nouveau vers la Main Stage où l’electro swing de Caravan Palace fait dodeliner les têtes et chalouper les jambes pour se diriger vers la toute nouvelle scène nommée « Le Bastion », où l’on a pu apprécier les multiples richesses mélodiques des artistes de la Région Hauts De France.

Atmosphères cinématographiques aux humeurs Films de genre des années 60 / 70 / 80 avec la formation instrumentale Nouveaux Climats en provenance de Lille.  Un moment de plaisirs en version originale aux belles influences (Georgio Moroder, Goblin, Ennio Morricone…) avant de retrouver la Green Room et l’Indie Rock made in UK de Miles Kane et sa reprise ardente et énergisante de Hot Stuff de Donna Summer.

 

(Nouveaux Climats ©crédit photo : Sandrine OLIVIER)

 

La soirée continue et prend un coup de jeune (et de très jeune) avec le rappeur Damso sur la Main Stage et la pétillante Angèle sur la Green Room qui se donne à plaisir devant une marée humaine à peine pubère. Un temps de vivance pop electro toute en chorégraphies assumées avec Chris(tine and The Queens) qui ravit l’oeil de l’audience enfiévrée avant de savourer comme il se doit le set intense en énergies des légendaires Cypress Hill et entonner avec la foule les incontournables tubes « Insane in The Brain » ou « I Wanna Get High ».

(Cypress Hill ©crédit photo : Sandrine OLIVIER)

 

Une  première journée qui s’achève en artillerie lourde avec l’electro hard core de DJ Snake et la techno minimale de Charlotte De Witte avant un bon repos réparateur pour aborder la suite des réjouissances le lendemain.

Au deuxième Jour
Hors d’oeuvre sautillant avec le duo pop Esplanades et gourmandise régionale chanson pop nonchalante et pleine d’humour avec  Weekend Affair au Bastion, tandis que la Green Room résonne des mots du jeune rappeur Bekar et la Main Stage se berce de l’indie pop de Warhola (qui remplace Jade Bird).


(©crédit photo : Vincent MAQUAIRE)

 

L’heure du thé coïncide avec la venue d’un combo explosif made in pur rock UK sur la Main Stage qui ne laisse pas le public léthargique, loin de là ! Une belle découverte que Shame et son bassiste hyperactif qui montre que l’esprit sauvage du rock Anglais existe bel et bien encore !

Game pop au soleil avec Tendresses Australiennes avec Matt Corby sur la Green Room, chemises fleuries et fuzz’roll seventies avec les irrésistibles Cayman Kings au Bastion, la journée suit son cours en belles humeurs sonores et une ambiance sereine,  heureuse.

Cayman Kings au Main Square Festival 2019
(Cayman Kings ©crédit photo : Sandrine OLIVIER)

 

Joie pop US avec la pimpante Maggie Rogers et atmosphères soul jazzy avec Masego à la Green Room. Les festivaliers arrivent en masse du côté de la Main Stage, gonflés d’intentions cadencées, impatients de dépenser leur énergie sur le gros son des immanquables Lillois Skip The Use ! Une prestation impeccable et une énergie toujours au top qui a ravit autant les fans de la première heure que les curieux. Slams, pogos et autres jeux interactifs à foison, sueurs et revendications, l’un des grands moments de cette seconde journée !

Skip The Use au Main Square Festival 2019

Soleil couchant et foule en extase pour accueillir le son dense Indie Hip Hop US de Macklemore sur la Main Stage avant de s’achever en mouvements corporels sur l’électro danse toute en lumières du DJ Hollandais Martin Garrix et l’élégance made in France d’Arnaud Rebotini.


Au Troisième Jour
Déjeuner sur l’herbe devant le Bastion en se laissant caresser par la folk douce de Louis Aguilar et oreille en mode découverte à la Green Room pour apprécier les chaleureuses mélodies folk chamaniques des Lillois Old Tree’z.

La Main Stage se prépare à accueillir des éléments déchaînés en provenance de la perfide Albion, les IDLES  ! Une bourrasque rock punkoïde s’empare de la scène,  les trubions anglais en mode hystérique se mèlent au public, sautillent et s’égosillent,  s’offrent un délire de reprises en version bourrin,  scandent leur engagement tout en invitant aux pogos de masse. Un des temps fort de cette journée !

IDLES
(IDLES ©crédit photo : Sandrine OLIVIER)

 

La Green Room résonne des mélancolies tranquilles de Jonathan Wilson alors que le Bastion se dévoile en post rock nerveux et voyageur avec Fall Of Messiah. Après la tempête en provenance de Bristol,  se pose une brise de fraîcheur tonique sur la Main Stage avec le folk rock bluesy de John Butler Trio tandis que résonne l’écho de la voix céleste aux effets de frissons de Tamino et son univers American Folk aux effluves orientales sur la Green Room.


(©crédit photo : Vincent MAQUAIRE)


(©crédit photo : Vincent MAQUAIRE)

 
Les vents tumultueux ont occupés le Bastion avec le set remarquable de la formation Amiénoise Structures au post punk noisy nerveux et addictif.  Une belle évolution depuis le Crossroads à Roubaix l’année dernière ! Un groupe à suivre de près ! La Citadelle grouille d’un public hétéroclite  et la scène Main Stage s’est transformée en décor géant pour accueillir la formation Anglaise enflammée Bring Me The Horizon qui débute son set en humeurs Métal un brin Hard Core pour terminer en Emo Punk pour les moins de vingt ans.

Structures
(Structures ©crédit photo : Sandrine OLIVIER)

Bring Me the Horizon
(Bring Me The Horizon ©crédit photo : Sandrine OLIVIER)

Un jeune public qui se presse à La Main Stage pour s’enjailler avec les frères BigFlo et Oli, se dépêche pour ne pas perdre mot du spleen verbal d’Eddy de Pretto à la Green Room, s’impatiente à la venue de Jain, dernière artiste en piste de cette 15ème édition , tandis que  les ainés préférent confier leurs oreilles affinées aux humeurs Rock seventies des Rival Sons et vivre le soleil couchant aux mélodies chaleureuses et groovy du grand Ben Harper accompagné de ses criminels innocents ou en mélancolies tendres avec le rock assombri des Anglais Editors sur la Green Room.


(©crédit photo : Vincent MAQUAIRE)


(©crédit photo : Vincent MAQUAIRE)


(©crédit photo : Vincent MAQUAIRE)


(©crédit photo : Vincent MAQUAIRE)

La 16ème édition du Main Square aura lieu du 3 au 6 juillet 2020, même lieu, mêmes ambiances !

(PUBLIC ©crédit photo : Sandrine OLIVIER)

(Article réalisé par hervé COLLET)
(©crédits photos : Vincent MAQUAIRE – Sandrine OLIVIER)

Main Square :
– Site : https://mainsquarefestival.fr/fr
– Facebook : https://www.facebook.com/mainsquarefestival/

Plus de photos sur la page Facebook de L’oreille : https://www.facebook.com/loreilllealenvers
 

Vous aimerez aussi...