interview

Les huit joyeux lurons de The Yokel nous emmènent dans un voyage heureux empli de mélodies passionnées et d’intime éclatant. Trois ans après leur premier album, « Here comes the wild », The Yokel revient en Octobre 2020 avec « Y », un périple enchanteur à la fraîcheur authentique à savourer simplement. À l’occasion de leur passage au festival à vivre à la Maison « Les Oreilles Au Salon », quelques questions posées à Tibo sur le ressenti actuel.
(Mai 2020 – par Hervé Collet.)


(©Photo : Michael Dipersio)


(Live « Les Oreilles Au Salon » – 01 Mai 2020)

On vit une étrange période où les concerts s’annulent, les sorties de CD sont souvent décalées. Comment vivez-vous cela au niveau professionnel et personnel ?

Tibo : Effectivement toutes nos dates de l’été ont été décalées à la rentrée ou à l’année prochaine. Il faut prendre son mal en patience, c’est sur que c’est une déception pour nous mais on va attendre bien sagement en espérant que la culture puisse repartir de plus belle, il y a toujours des choses plus grave, surtout en ce moment. Professionnellement, c’est donc en stand-by, on doit changer nos projets, trouver des plans B pour subvenir à nos besoins financiers et personnels.

Avez-vous des craintes, des doutes, de la colère, des remises en question sur l’avenir ?

T: Tout notre emploi du temps pour les 6 mois à venir était censé être rythmé par cette sortie d’album, donc forcément on se pose pas mal de questions.

Qu’allons nous faire en attendant, comment gérer cette sortie d’album repoussée, cela aura t il un impact sur l’avenir du groupe? On n’en sait rien du tout. Tout ce qu’on sait, c’est qu’on ne lâche rien, on travail 2 fois plus pour honorer la sortie de cet album.

Nous avons la chance de bosser avec une super équipe pour la sortie de « Y » le label#14, Pandaroux Prod, et La Tête de l’Artiste, on cherche ensemble des solutions car en cette période où toutes nos certitudes se dissipent, tout est à inventer et c’est vraiment un plaisir de bosser avec eux là dessus et de trouver des solutions ensemble. On se sent bien entouré, et c’est très important en ce moment.

Le confinement : c’est aussi une période qui peut être aussi propice à l’inspiration, à la réflexion sur d’autres manières de faire connaître son art ?

T: A vrai dire le confinement enferme un peu mes pensées. J’ai pas mal créé au début du confinement. Mais là je ressens le besoin de sortir de la cage pour revivre d’autres émotions afin d’avoir envie de raconter de nouvelles histoire. Le besoin, comme tout le monde, de vivre tout simplement.

Enfin, les dernières infos sur la sortie de l’album, quelque dernier mot à dire…

T: La sortie de notre album « Y » initialement prévu pour le 15 Mai sera repoussée à début octobre. Mais des surprises arriveront rapidement pour vous faire patienter! 🙂

Encore merci pour votre initiative et votre invitation c’était un plaisir de réaliser ce petit live multicam, une excuse pour enfin (presque) rejouer en « vrai » avec les copains! C’était super 🙂

On a tellement hâte de pouvoir retrouver le public et la scène! A bientôt! 🙂
(interview : Hervé Collet / @Photos : Michael Dipersio)

Vous aimerez aussi...