reportage

web

Je vais faire attention de ne pas sombrer dans les clichés, car il serait facile de partir sur l’historique de l’empire musical de Fela Kuti et de sa dynastie, de rendre éloges et grâces au père créateur de la diabolique AfroBeat, mais non, je n’ai pas envie…
(Seun Kuti & Egypt 80 + Jupiter & Okwess – Le Bataclan – 7 Mars 2018 – par Slimane Kedjam.)

Je n’ai pas envie, non plus, de partir dans une analyse technique, de vous décrire qu’à la 57ème minute du concert il a fait un la puis un DO. Non, je ne sais pas faire et je n’ai pas envie. J’ai juste envie de vous décrire l’expérience d’un concert de SEUN KUTI et EGYPT 80 avec en première partie JUPITER et OKWESS, dignes héritiers et ambassadeurs du son AfroBeat des années 70, qu’ils ont préservé et modernisé.

“It looks like tea, but it’s not tea
It looks like applejuice , but it’s not applejuice”

L’afroBeat c’est exactement ca.

Exactement ce que disait SEUN KUTI en décrivant le contenu de la bouteille plastique qui l’a accompagné sur scène au Bataclan.

L’afrobeat c’est la contradiction et l’ambigüité, des rythmes africains teintés d’occidentalité, de jazz, de funk et hip hop.

C’est le son des calabasses bercé au rif de guitares électriques et ronflement des cuivres.
C’est une gamme de voix africaines amplifiées et modulées par des boites électroniques.
L’afrobeat, c’est la transe, c’est l’endurance et le lâcher prise.
C’est de la danse, et encore de la danse.

L’afroBeat c’est un message politique délivré en musique.
L’afroBeat c’est la résistance contre l’intolérance et surtout contre les apparences.

seun1
(©crédit photo : Sandrine Olivier)

seun3
(©crédit photo : Sandrine Olivier)

C’est en respectant cette recette au Bataclan, plein à craqué, que SEUN KUTI (avec EGYPT 80) a présenté son nouvel album Black Times. Son 4ème album, plaidoyer anti politique et politique, un message révolutionnaire aux rythmes festifs, des sujets pourtant lourds distillés sous une entière légèreté qui rend le propos digeste et donne une ambiance colorée à la revendication.

seun2
(©crédit photo : Sandrine Olivier)

seun4
(©crédit photo : Sandrine Olivier)

Ce soir, c’était prés de 2h30 de danse ininterrompues, impulsées par l’orchestre militant EGYPT 80 et dont SEUN est le maitre de cérémonie et JUPITER et OKWESS avant eux, qui n’avaient rien à leur envier en terme de folie.

jup0
(©crédit photo : Sandrine Olivier)

jup3
(©crédit photo : Sandrine Olivier)

Ps : SEUN KUTI et EGYPT 80, JUPITER et OKWESS, à mettre dans vos playlist pour brûler des calories…quoiqu’il en soit, en concert, sur platines ou en training, écoutez-les !

jup1
(©crédit photo : Sandrine Olivier)

(Article réalisé par Slimane Kedjam)
(©crédit photos : Sandrine Olivier)
Merci Zamora Productions !

-> facebook Seun Kuti : facebook.com/seunkutiofficial
-> facebook Jupiter & Okwess : facebook.com/JupiterAndOkwess/


(Seun Kuti & Egypt 80 – African Smoke)


(Jupiter & Okwess – Ofakombolo)

Share
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.