reportage

Broken Back fait son retour au Bataclan pour la sortie de son deuxième album intitulé « Good Days » sorti ce 17 Janvier et en profite pour offrir à son public une soirée de plaisirs accompagné du groupe Napkey, en première partie.
(Napkey / Broken Back – Le Bataclan – Paris – 31 Janvier 2020 – par Manon Bilot.)

Le duo Parisien Napkey a ouvert trois dates pour Broken Back en Janvier et c’était un plaisir de les découvrir. Un univers electro pop aux sonorités et mélodies charmantes qui ravit l’oeil de très beaux clips animés, et qui sur la scène souffraient ce soir d’un manque d’attention de la part du public. Leur nouvel album Solstice paru en Octobre 2018 parle de voyages lointains sur d’autres planètes et d’un robot exilé qui découvre de nouvelles contrées. Découvrez les !

Si Broken Back ne vous dit rien, il est pourtant très connu sur le net avec un cumul de 280 000 000 streams sur ses chansons ! Le chanteur Malouin au son électro / folk s’est d’abord fait connaître sur le net lors de sa convalescence suite à un accident où il s’est cassé le dos. Depuis il a fait un mini tour du monde de plus de 250 concerts et s’est forgé une belle réputation de bête de scène !

C’est d‘ailleurs ce que j’ai pu constater sur les planches de la scène du Bataclan ! Dès les premières notes, Jérôme et Sam (à la batterie) s’emparent de la scène ! Nous sommes éblouis par les jeux de lumières qui mettent en valeur les morceaux : des structures métalliques et géométriques et jeux de différentes lumières de couleurs.

Le spectacle commence avec « Wonders » que le public connaît par cœur. Le chanteur est en très grande forme, il saute et déambule de droite à gauche de la scène, salue des visages familiers, des fans comme la famille. C’est dans une ambiance électrique que commence le concert. Il enchaîne sur les nouveaux morceaux de son album, heureux de retrouver un public Parisien qui est déjà en feu ! L’album n’est sorti que depuis deux petites semaines mais le public connaît déjà les paroles par cœur ! « Wait », « Good Days », « Anybody Else » et « Wake Up » sont très entêtants, énergisants.

On ressent les bonnes ondes voyageuses dans les sonorités que le groupe à voulu apporter à leurs nouveaux morceaux, aux humeurs tantôt arabisantes ou caribéennes.

Jérôme parle aussi de sujets plus graves, donc la cause le touche particulièrement et dont il a envie de prendre part : les violences faites aux femmes, aux enfants, aux êtres vivants. Il entame « She Falls », un titre puissant qu’il interprète avec force et charisme sur scène.

Il n’hésitera pas à faire redescendre la pression en incarnant le fameux « Halcyon Birds », titre qui l’a fait connaître, par une devinette : La personne qui trouve le nom du prochain morceau, gagne un vinyle ! Tout le monde participe, le chanteur commence son interprétation a cappella, puis en solo chant / guitare et le public chante avec lui cette reprise émouvante, comme un hommage pour tous les fans. Il est ensuite rejoint par ses compères, pour l’interpréter au sein même du public ! Ils déambulent, chantent et dansent. Il fera ainsi un clin d’œil mémorable aux victimes du Bataclan « Il ne faut pas avoir peur, il faut continuer de vivre et de profiter ! Chantez, Dansez avec moi ! Tous ensemble ! »

Il continue sur sa lancée avec le public, plus sportivement, avec le titre « Happiest Man On earth » : « On va s’étirer et se préparer à sauter partout sur ce morceau ! » C’était très drôle à voir depuis les balcons. Sa voix suave et singulière est alors dépouillée de tout artifice, simplement soulignée par les accords de sa guitare acoustique et les chœurs du public. Il demandera allumer les lumières des portables, où d’ailleurs quelques flammes de briquet se sont glissées, pour obtenir une nuit étoilée.

Jérome remerciera très chaleureusement l’équipe de la salle pour l’avoir accompagné ce soir-là, ainsi que toute son équipe, son producteur et ses amis de scène pour tout le travail réalisé ensemble, jusqu’à ce deuxième album.

Je ne peux que vous recommander de le découvrir, les titres sont dansants, solaires, mettent de bonne humeur, mais aussi puissants et empreints de sens. On ne peut que ressortir touché après un tel concert !
(article et photos : Manon Bilot)

– Site Napkey : https://www.napkey.com/
– Facebook Napkey : facebook.com/napkey

– Facebook Broken Back : htfacebook.com/BrokenBackMusic

Vous aimerez aussi...