Les 36e Victoires de la musique aménagées

Malgré une année musicale fortement chamboulée du fait de la pandémie mondiale de COVID-19 et la mise à l’arrêt de l’activité liée au spectacle vivant, les Victoires de la musique auront bien lieu et se verront légèrement adaptées aux circonstances.
 
La conférence de presse prend place dans un Casino de Paris qu’il nous est agréable de retrouver. Cependant, c’est en petit nombre, très éloignés de la scène et évidement tous masqués que les journalistes découvrent la liste des nommés et les aménagements proposés par le comité pour ces 36e Victoires de la musique qui se dérouleront le 12 février prochain.
 
Prenant place à la Scène musicale à Boulogne-Billancourt, sans public, dans le respect des protocoles sanitaires qui font dorénavant parti de notre quotidien, la cérémonie sera présentée par le tandem Stéphane Bern – Laury Thilleman et nous offrira quelques nouveautés du fait de l’activité nulle des concerts et spectacles live. Le président d’honneur sera cette année Jean-Louis Aubert.
 
Bien logiquement, les prix révélation scénique et spectacle vivant sont temporairement supprimés. Une nouveauté fait son apparition avec le titre le plus streamé en 2020, cette première victoire sera décernée au rappeur Gradur  pour « Ne reviens pas » et ses 101 millions d’écoute sur les plateformes de streaming.
 
Bien que très lourdement impacté par les conséquences liées à la gestion de la crise sanitaire, le monde de la musique se veut optimiste et les différents acteurs à la tête de ces Victoires ont absolument tenu à maintenir cette institution, à une période où la musique n’a jamais été aussi essentielle (malgré ce que nos gouvernants peuvent en penser) pour passer le cap de cette période troublée.
 
Les prix décernés pour la chanson et pour la création audiovisuelle sont ouverts au vote du public sur internet et ce jusqu’au 11 février. Néanmoins, il ressort un manque de diversité musicale dans ces nominations. Le rock et la musique électro sont complètement absents des listings. L’apparition d’une distinction pour le titre le plus streamé est certes le reflet du mode de consommation de musique le plus prisé, mais cela met aussi l’accent sur le quantitatif plutôt que le qualitatif.
 
Cérémonie des 36e Victoires de la musique le vendredi 12 février à 21h05 en direct sur France 2
Vote sur le site de
France télévision

 

Artiste masculin :
Benjamin Biolay
Gaël Faye
Vianney

Artiste féminine :
Aya Nakamura
Pomme
Suzane   

Révélation masculine :
Hatik
Hervé
Noë Preszow   

Révélation féminine :
Clou
Lous and the Yakuza
Yseult   

Album  :
« Aimée »de Julien Doré
« Grand Prix »de Benjamin Biolay,
« Lundi méchant »de Gaël Faye ,
« Mesdames »de Grand Corps Malade et « Paradis » de Ben Mazué   

Chanson originale :
« Comment est ta peine? » de Benjamin Biolay
« Corps »d’ Yseult
« Facile »de Camelia Jordana
« La maison de retraite » de Michel Jonasz
« Mais je t’aime » de Grand Corps Malade et Camille Lellouche   

Création audiovisuelle :  
« Goliath » de Woodkid
« La vita nuova » de Christine and the Queens
« Nous »de Julien Doré  



Vous aimerez aussi...