chronique

PARPAING PAPIER
/ Album « Croire au Printemps »
/ Sortie le 18 Juin 2021

// Parlons d’un genre musical que l’on adore détester : le rock made in France. Fait de paradoxes, victime de ses propres contradictions, de défauts textuels parfois lourdingues et d’un emploi abusif de la rime, la langue Française n’entre que rarement en adéquation avec le langage musical. Avec Parpaing Papier c’est une tout autre version des choses, le groupe s’est donné pour mission de réconcilier textes et musique, une réhabilitation de la langue française qui réhausse le niveau du rock hexagonal avec la teneur d’une syntaxe réinventée, mais réduire cet opus à de simples mots ne serait vraiment pas rendre justice à la folie douce qui se dégage de « Croire au printemps « qui est d’une inventivité absolument formidable.


Trouvailles textuelles mais aussi musicales, le groupe Nantais a choisi un son résolument rock orné d’harmonies vocales subtiles et « Dans ma fusée » en est l’illustration : guitares aguicheuses, refrains entêtant, entrée plat décès, en guise de menu qui nous invite à suivre les conseils du groupe, avec un sens du premier degré qui fait grimper le thermomètre et l’addition !

Parpaing Papier nous offre au menu 12 titres, dont on se délecte. On se met volontiers à table pour savourer avec avidité ces avalanches de guitares, ces tempos jubilatoires et c’est un pavé dans la mare jeté de plein fouet dans le paysage du rock Hexagonal qui se revitalise depuis quelques mois, pour notre plus grand bonheur !

(chronique : Franck irle)

Vous aimerez aussi...