reportage

webair
Jeudi 26 Janvier 2017,  la route est longue et sinueuse jusque Méricourt dans le Pas-de-Calais où se prépare une grande soirée de fête réunissant les Ogres de Barback et les Hurlements d’Léo. C’est le retour, tant attendu depuis quinze ans, d' »Un Air, Deux Familles », un rendez-vous à ne pas manquer dans la région ! Une salle pleine et impatiente, des fans venus de toutes régions de France, de Belgique, des Pays-Bas, heureux de vivre à nouveau l’énergie émotionnelle qu’ils ont connus il y a quinze ans, des plus jeunes ravis de découvrir enfin ce spectacle sur scène, le bonheur se lit sur les visages, c’est le bon temps des retrouvailles ! (Janvier 2017 – par Hervé.)

En route pour la joie !
Une première partie de choix, la voix généreuse et granuleuse à plaisir de MeliSsmelL, qui charme et entraîne le public dans son bel univers chanson lucide. Quel délice d’entendre « Aux Armes » et « Le Pendu » repris par la foule enthousiaste ! Une très belle prestation pour se mettre en forme avant l’arrivée des deux familles !

meli2
(©crédit photo : Hervé Collet)

Des Airs, Une Grande Famille
Une grande joie s’installe dans la salle lorsque les douze des Ogres et des Hurlements réunis apparaissent sur la scène. La Grand Fête, bien débutée, se poursuit à grands renforts de chansons addictives, énergiques ou plus intimes, que le public reprend à l’unisson, enchanté et heureux, tout simplement.

laurent
(©crédit photo : Hervé Collet)

Une soirée où l’on valse et se trémousse sur « Au café des Jours Heureux », où l’on se déchaîne sur « La Gare de Caen », « Pas du Gateau » de Mano Solo ou « La Ventura » de la Mano Negra et des moments plus intimes qui font du bien avec « La Malle en Mai », « Pages de ma vie » et le superbe « Stari Most ». MeliSsmelL fait la surprise de s’inviter au chant, l’ambiance est chaleureuse, les visages réjouis.

air2
(©crédit photo : Hervé Collet)

Autre cadeau de la soirée, la présence de Florent de la Rue Kétanou, pour quelques titres dont le rutilant « Les Cigales » que le public entonne avec ferveur. S’en suit une battle d’accordéon entre Jojo et Fredo avant d’emporter la foule « Rue de Panam ».

fredo
(©crédit photo : Hervé Collet)

La belle musique et ses bienfaits pour rassembler dans la bonne humeur et le partage ! Et quoi de mieux que « Salut à toi » des Béruriers Noirs, un hymne incontournable et fédérateur pour terminer cette belle grande Fête ! Mais avant de repartir avec le coeur au chaud, cette belle et grande famille se libére des frontières de la scène et se mèle au public en mode balkanique, pour remercier le public d’un dernier Air de joie mélé d’humanité. Merci aux Ogres de Barback, aux Hurlements d’Léo, MeliSsmelL, Florent de la Rue Kétanou pour cette soirée mémorable !

Un grand merci aussi à l’association Droit de Cité (qui fête ses 25 ans d’activisme culturel !) pour cette date unique dans la région !

erwan
(©crédit photo : Hervé Collet)

À la rencontre de Sam (Les Ogres de Barback) et Jojo (Les Hurlements d’Léo)

 « Un Air, Deux Familles », quinze ans après.  Le besoin de se retrouver et de tourner ensemble, une sorte de nostalgie ?

Sam  : C’est avant tout pour passer du bon temps ensemble.
Jojo : On ne peut pas dire que ce soit un besoin. C’est plutôt une envie du public, qui attend le retour de ce projet depuis quinze ans.
Sam : Sur les deux premières dates, beaucoup de personnes nous ont dit qu’elles étaient heureuses de vivre une deuxième fois ce spectacle qu’elles avaient connu et adoré il y a quinze ans, le rappel de belles choses, des souvenirs qui remontent et qu’on partage entre amis. Pour le public, c’est un agréable retour dans le temps.

Il y a quinze ans, vous n’aviez pas le même public ?
Sam : Il se trouve que les cinq dates ont affiché complet assez vite, avec un public constitué en grande partie de nombreuses personnes qui étaient déjà présentes il y a quinze ans. Par contre, sur les festivals que l’on fera cet été, on espère toucher un nouveau public qui n’a pas encore eu l’occasion de nous voir sur scène, parce que trop jeune ou ne nous connaissant pas à l’époque.

Vous en avez profité pour rééditer l’album, qui peut enfin combler le manque dans la discographie des fans…
Jojo : Je ne sais pas s’il y a tant de fans que cela mais oui, ça fait plaisir cette réédition, d’autant plus que le disque était épuisé depuis une dizaine d’années.

samjojo
(©crédit photo : Hervé Collet)

« Salut à toi » des Béruriers Noirs, une reprise – hymne qui marque le désir de rassembler les gens.
Sam : C’est une chanson très importante pour nous, un peu LA Chanson d' »Un Air, Deux Familles » que l’on joue à chaque fin de concert et réclamée à chaque fois. C’est une chanson qui rassemble et c’est un bonheur de la jouer. Beaucoup de gens ont découvert cette chanson grâce à nous, ne connaissant pas les Béruriers Noirs  car ils étaient trop jeunes à l’époque.

Le monde change en quinze ans et l’époque actuelle fait plutôt grise mine, socialement, humainement. Cela fait beaucoup de bien de vivre l’énergie de vos concerts, de sentir cette émotion fédératrice, et de donner l’envie à d’autres artistes, pour qui vous êtes une référence, de se développer…
Jojo : Oui c’est vrai. Après cette scène reste encore et toujours exclue des gros médias TV et radios même si on remplit des Zenith..C’est assez révélateur des médias d’aujourd’hui et de ce qu’ils sont capables d’accepter ou pas, ce qu’ils sont capables de formater pour que ce soit diffusé et lorsqu’on ne marche pas dans ce système, on ne les intéresse pas. Nous sommes des « êtres dangereux » quelquepart. Donc, nous remercions les « petits », les indés, radios, assos, blogs, qui relaient avec passion nos actualités.

air3
(©crédit photo : Hervé Collet)

Au départ, le retour d' »Un Air, Deux Familles » ne devait durer que cinq dates…
Jojo : Oui, mais lorsqu’on a vu que le public répondait aussi positivement et aussi parce que cela nous donne beaucoup de plaisir de se retrouver ensemble, nous avons décidé de faire 20 à 25 dates supplémentaires lors des festivals d’été. Après, on se remet au travail pour d’autres projets en cours.

Un nouvel album prévu pour chacun des groupes ?
Jojo : On prépare un nouvel album des Hurlements où il y aura la participation des Ogres…
Sam : Un nouvel album des Ogres avec la participation des Hurlements d’Léo. Et un autre projet en cours, une compilation dédiée à Pierre Perret que l’on réalise avec lui et qui sortira d’ici Octobre / Novembre 2017.

Les Hurlements d’Léo chantent Mano Solo, une belle aventure et deux ans de tournée…
Jojo : C’était un super projet avec de très bons retours du public et énormément de plaisir pour cette tournée, mais pas seulement du plaisir car pour nous, c’était important de rendre hommage à ce grand artiste qu’était Mano Solo. C’est bien dommage que les gros festivals n’ont pas souhaité nous programmer à cette occasion.
(Article réalisé par Hervé)
(©crédit photos : Hervé Collet)

jojo
(©crédit photo : Hervé Collet)

airimage
(©crédit photo : Hervé Collet)

-> site Les Ogres de Barback : http://www.lesogres.com
-> facebook Les Ogres de Barback : facebook.com/lesogresdebarback
-> site Les Hurlements d’Léo : http://www.hurlements.com
-> facebook Les Hurlements d’Léo : https://www.facebook.com/Hurlements

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *