reportage


Un premier week-end de rentrée est toujours déprimant : reprise du boulot, de l’école, de la fac (pour ceux qui en ont une…), retour des collègues et leur conversation si intense autour de la qualité du mobile home au camping de Palavas. Fin des festivals en mode short et bière. Sans oublier la petite pointe de fraîcheur matinale qui poussent tout le monde dans les transports en commun. Ça a beau être cyclique, c’est toujours aussi dur. Dès lors, un petit voyage dans les contrées musicales du Jazz nous fera le plus grand bien.(Jazz à la Villette – 3o Août au 9 Septembre 2018 – Paris)

(Soirée du 1er Septembre 2018 – par Laetitia Mavrel.)



(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

Le très riche festival Jazz à la Villette et ces 10 jours de concerts et spectacles offrent pléthore de distractions à nos esgourdes. Je précise les miennes plus particulièrement, étant une grande néophyte dans ce répertoire.

La soirée du 1er septembre débute avec Robin Mckelle, chanteuse américaine qui depuis une bonne dizaine d’années a surtout fait ses classes en mode Big Band. Un retour à une formule plus light (accompagnée d’un batteur et d’un bassiste) permet à cette artiste de revenir à un répertoire plus jazz, tout en douceur et en swing. Une entrée en matière des plus appréciables.



(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

La soirée prend du rythme avec Son Little, artiste californien dans la plus pure veine du Rythm and Blues et fiston d’un pasteur (en général un bon terrain pour se lancer dans ce registre musical).

Accompagné d’un format groupe avec batteur, bassiste et guitariste, la voix gospel est portée par des morceaux bluesy et sensuels comme par d’autres titres plus funky. Les riffs de guitares et la très bonne ligne de basse permettent au groupe d’accélérer le rythme quand il faut et mon oreille rock se laisse charmer par cette formule groovy !



(©crédit photo : Laetitia Mavrel)



(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

Le rythme redescend mais pas a qualité sonore : Selah Sue la crooneuse Belge arrive et nous propose une version acoustique de son répertoire. Tout en sobriété, accompagnée de sa guitare folk, d’un pianiste et d’un violoncelliste, les titres donnent part belle à sa voix rocailleuse et si atypique. Forte de 6 années de tournées depuis ses deux derniers albums, la demoiselle fera une pause et termine donc ce marathon en épurant son répertoire, nous offrant ses titres et son chant de façon vraiment authentique. Le blues un peu pop de la demoiselle termine cette soirée dans l’élégance et la cool attitude.



(©crédit photo : Laetitia Mavrel)



(©crédit photo : Laetitia Mavrel)



(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

(Article réalisé par Laetitia Mavrel)
(©crédit photos : Laetitia Mavrel)

-> Site : https://jazzalavillette.com/fr/
-> facebook : https://www.facebook.com/jazzvillette

Share
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.