reportage

mainsquareweb

Main square
De l’Anglais « Main » : Principal, et « Square » : Place. Autrement dit la Grand Place comme on dit chez nous ! Durant 7 ans, le Main Square avait lieu sur la fameuse Grand place d’Arras mais a été contraint en 2010 de déménager vers la citadelle de la même ville.Est-ce un mal ? Non du tout, pourquoi ? Victime de son succès, il ne pouvait plus avoir lieu au beau milieu de cette ville et de son centre résidentiel. Il a donc été décidé de le déménager vers la citadelle Vauban, lui offrant un petit côté nature accueillant et de plus grandes possibilités d’aménagement, et, comme sur la Grand place, un cadre architectural et historique exceptionnel.
(Live report – Main Square 2016 par Slimane)

Main square, Main Stream ? Oui, mais pas que…
Chque année au début du mois de Juillet, Le Main Square, produit de main de maitre par Live Nation, met en avant les artistes les plus connus du paysage musical mondial et national. Cependant, il fait également office de catapulte pour de jeunes groupes propulsés dans la cour des grands après avoir été remarqués lors du tremplin régional Main Square.

Cette année Cardri, EVRST et Cayman Kings ont eu la chance de fouler la Green Room, scène secondaire de l’événement. Secondaire, non pas par la qualité de la programmation, mais par la taille du plateau ! Nous espérons pouvoir les retrouver sur la Main stage d’ici quelques années.

Le Main square est un véritable baromètre du contexte musical de l’année en cours, à chaque édition, le public vient écouter les monstres reconnus et monstres en devenir qui font vibrer les salles de concert et dance-floors du monde entier le reste de l’année. Comme les autres festivals, vous me direz. Oui, mais avec un truc en plus, il est le plus gros événement musical de la région voir le seul et surtout il accueille des têtes d’affiches que seul Live Nation arrive à booker.

Revenons à notre édition 2016, qui contrairement au Beaujolais n’a pas un goût de banane, mais qui comme le Beaujolais, a su ravir les amateurs qui l’ont gouté.

La Programmation : de tout pour tous et pas que…

Vendredi 1er Juillet – MAIN STAGE
Jake Bugg : la valeur n’attend pas le nombre des années
Ellie Goulding : complexe et obsédante, la beauté chantée
Louise Attaque : c’est même mieux maintenant
Iggy Pop : we were your passengers! Le mythe vivant et on l’espère pour longtemps
Disclosure : redoutable efficacité

Vendredi 1er Juillet – GREEN ROOM

Cayman Kings
: chronique d’un succès annoncé
The London Souls : here come the girls, du drame à la reconnaissance
Yelawolf : Eminem beaucoup et moi aussi
Jeanne Added : Perle indé , l’underground sort de la cave
Flume : espoir confirmé, mais ce soir-là fatigué
Boys Noize : berliner electronic ovni, aussi lumineux sur scène qu’en intw

Samedi 2 Juillet – MAIN STAGE
Lonely the Brave : A group who will matter (compter)
Mass Hysteria : le métal apprivoisé et grand public
Walk off the Earth : mes chouchous, genius
The Offspring : comme aux premiers jours, mon acné est même revenue
Macklemore and Ryan Lewis : tolérance et amour en flow
Birdy Nam Nam : -1 – fait toute la différence, du mal à se renouveler et se trouver une identité

Samedi 2 Juillet – GREEN ROOM
Cardri : joli début prometteur, tremplin justifié
Bear’s Den : réconciliation avec l’Angleterre après le brexit ! god save bear’s den
Flavien Berger : ce que la nouvelle vague française fait de mieux actuellement
Marina Kaye : Variété mais pas au rabais
X Ambassadors : et pourtant des novices
Nekfeu : melon ?
Salut c’est cool : perchés, jeunes et attachants

Dimanche 3 Juillet – MAIN STAGE
The Struts : réputation justifiée
Last Train : plus à leur place qu’au Download
Band of Horses : le rock sudiste se fait bien au Grand Nord !
Ghinzu : belgian do it better
Editors : rock à l’eau de rose
Les Insus : quelque chose en eux, nous rend tous bons …

Dimanche 3 Juillet – GREEN ROOM
Evrst : demain sera un autre jour
Tiggs Da Author : negro spiritu-rap
A-Vox : Lille touch, la générosité des origines
L.E.J. : pas convaincu
Years and Years : excellent, vite, la suite
Odesza : est au-dessus

Bilan
120 000 âmes, en majorité heureuses, du soleil, de bonnes ondes ….on ne parlera pas de litres de bières ou de tonnes de frites …
Un public moins nombreux que l’an dernier en raison du foot, pas grave, l’année il n’y aura pas de foot et c’est tant mieux !!

(Live report réalisé par Slimane KEDJAM)
(©crédit photos : Hervé COLLET)

-> site : http://mainsquarefestival.fr
-> facebook : facebook.com/mainsquarefestival

Vous aimerez aussi...