reportage

inrocks21

Quand on a dépassé la trentaine et que l’on se retrouve face à des artistes qui en atteignent à peine 20, il est de coutume d’y aller un peu à reculons en radotant sur cette belle maxime qui veut que tout ce qui a été fait avant était naturellement mieux…Inrocks Festival-Le Bataclan 21/11/2016 – The Lemon Twigs / Seratones / Tinariwen
(Novembre 2016 – par Laetitia Mavrel.)

Musiques en liberté
Et bien il est des groupes qui vous redonnent confiance en l’avenir : The Lemon Twigs en sont la parfaite incarnation. A peine âgés de 20 ans, les deux frères Michael et Brian D’addario, en plus d’être des multi-instrumentalistes très talentueux, nous démontrent que l’on peut être pubères et aimer de façon sincère et exaltée un rock glam, garage et bordélique digne de nos anciens. Ou comment ne pas encore avoir son bac et porter la coupe mulet et le pantalon slim à paillette de façon décomplexée (conférées pochette d’album et autres vidéos qui  « vestimentairement » piquent les yeux).

lemon1
(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

Les titres de l’album « Do Hollywood », sorti en octobre dernier et adoubé par la presse musicale, sont avant tout joyeux et riches en harmonies, se barrant certes dans tous les sens mais rendant vraiment hommage au meilleur du glam des 70’s.

2 inédits ont été joués et nous montrent que le groupe, s’il continue dans sa lancée, a vraiment de l’avenir !

Seratones et son rock bluesy made in New Orleans a continué le show.
La chanteuse guitariste AJ Hayes mène la danse avec une voix chaude et suave, tout en dynamitant la scène avec son jeu de guitare et ses allers retours incessants vers le public (et dans le public en fin de set !).

Le 1er album « Get Gone » datant de mai 2016, le groupe rode encore son opus en live, les titres étant vraiment sublimés par l’énergie de son interprète.
Issus du label des Black Keys (Fat Possum), on ne pouvait douter de l’efficacité de ce rock dépourvu d’artifices. Celui qui ne se dandine pas un minimum sur cette musique a un sérieux problème d’audition…

seratones1
(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

seratones2
(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

Et parce qu’une session Inrocks se doit de ne pas rentrer dans les cases, dans quel autre festival pouvons-nous passer du glam new yorkais, au blues entêtant de la Louisiane pour finir sous une tente, frappée par les vents du désert du Sahara ?

Tinariwen et son « rock touareg » est venu clore cette édition 2016.

Pour ma part, ne connaissant absolument pas cette formation, j’ai donc candidement découvert que l’on pouvait pratiquer une musique et un chant issus des plus anciennes traditions du nord de l’Afrique et manier la Fender à la perfection.

Devant une foule qui s’est déplacée pour eux aux 2/3, le concert a été généreux scéniquement, tout en gardant une pudeur liée à la volonté de passer un message de paix mais également d’affirmation de la part du peuple touareg.

La langue berbère et les costumes traditionnels s’allient parfaitement à la basse très funky et aux percussions définitivement modernes des titres. Un métissage des plus impressionnant et réussi.

Vivement l’an prochain et un nouveau voyage dans le tout et son contraire musical !
(Article réalisé par Laetitia Mavrel)
(©crédit photos : Laetitia Mavrel)

-> facebook Inrocks : facebook.com/lesinrocks/
-> facebook The Lemon Twigs : facebook.com/TheLemonTwigs
-> facebook Seratones : facebook.com/seratonesofficial/
-> facebook Tinariwen : facebook.com/tinariwenmusic

Vous aimerez aussi...