reportage

wbblossoms

C’est la fin de l’hiver, on grelotte encore le matin mais les premiers rayons du soleil viennent nous rassurer sur l’arrivée du printemps prochain. Et que ce passe-t-il au printemps ? Ça fleurit de partout ! « Fleurir »- « to blossom » – Blossoms…OK, j’arrête la leçon d’anglais à 2 balles pour vous parler du groupe de Stockport, Manchester : Blossoms, une belle sensation pop rock british, et un réservoir de talent bien prometteur. (7 Février 2017 – Le Point Éphémère – Paris)

(Février 2017 – par Laetitia Mavrel.)

Fleurs de bien

Découverts en octobre dernier dans une Boule Noire pas tout à fait comble mais pleine d’une fan base plutôt jeune, féminine et sautillante, le groupe composé de Tom Ogden au chant, Charlie Salt à la basse, John Dewhurst à la guitare, Joe Donovan à la batterie et Myles Kellock au clavier (celui qu’on n’arrive jamais à photographier…) pourrait simplement renvoyer l’image d’un groupe à minettes qui compose de belles ballades pop et rythmées pour soirées teens sur le retour.

Et bien non, allons au-delà du cliché et c’est avec plaisir que nous retrouvons le groupe au Point Ephémère, cette fois ci complet, avec toujours le rodage du premier album éponyme, fort de ses titres très bien composés et produits. Des ballades très mélodieuses mais toujours rythmées de sons synthés dynamiques et vraiment embellis pas la voix du chanteur qui n’est ni trop suave, ni trop fluette. Un bon équilibre donc pour valoriser l’album.

blos1
(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

Sur scène, des titres comme « Honey Sweet », « Blow » et « Smashed Pianos » sont vraiment mis en valeur par le jeu du groupe, qui, tout en retenue parvient néanmoins à distiller une bonne énergie dans son interprétation. En gros, c’est beaucoup plus dansant et vitaminé en live qu’en écoute !

blos2
(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

Quelques inédits nous sont proposés tels « Madeleine » et « Polka Dot Bone »s, où le côté crooner en recherche du chanteur trouve son auditoire.
C’est justement ce qu’on apprécie quand on va voir un groupe qui débute : la synergie entre les musiciens sur scène n’est pas encore de rigueur, tous étant très concentrés sur leur instruments respectifs, seul le leader se démarque mais sans pour autant se la jouer « petite canaille » (ce qui pourrait aisément être le cas vu la majorité de jeunes demoiselles et damoiseaux dans le public), quelques déhanchements, paroles coquines « Who’s got dumped recently ? Who’s been « friend-zoned », I got friend-zoned » => traduction ici, pas de bol, toute tes tentatives se terminent en « restons bon potes », difficile à croire vu le look angélique du chanteur !

blos3
(©crédit photo : Laetitia Mavrel)

Certains titres comme « My Favourite Room » et « Cut Me I’ll Bleed » rendent compte du très bon niveau de composition du groupe et laissent à penser que leur talent va continuer de s’embellir avec les années à venir. Ces mecs se donnent les moyens car étant sur la route depuis un bon moment, leurs prestations ne peuvent que se bonifier avec le temps.
Que dire du single de l’album « Charlemagne », intervenant pour clôturer le set ? Que ça n’est vraiment pas selon moi le meilleur titre, mais qu’avec un son assez « boite de nuit », il fait écho à l’esprit bien fun de ce groupe.

A suivre donc !
(Article réalisé par Laetitia Mavrel)
(©crédit photos : Laetitia Mavrel)

blos4
(©crédit photo : Laetitia Mavrel)


(Blossoms : Honey Sweet)

-> Site : http://www.blossomsband.co.uk
-> facebook : facebook.com/blossomsband

Vous aimerez aussi...