Festival 1001 notes en Limousin – 14ème édition – du 20 juillet au 9 août 2019


Détails de l'événement


Festival 1001 notes en Limousin /// 14ème édition

À l’affiche, dix concerts et une programmation prestigieuse et novatrice : William Christie, le violoncelliste très prisé Jean-Guihen Queyras, le jazzman incontournable Raphaël Imbert, la pianiste star Khatia Buniatishvili ou encore le très populaire ensemble de musique baroque l’Arpeggiata. À noter que le ballet concert évènement Folia , fort de son succès, se produira au Zénith de Limoges en concert d’ouverture.

Plus de 12 000 spectateurs sont attendus cet été dans des lieux grandioses comme le Zénith, plus intimistes comme l’Abbaye du Chalard ou inattendus comme le Zoo de Limoges…

1001 Notes , le Festival qui vous fera changer d’air !

Au Programme
FOLIA
Samedi 20 juillet – 20h // Zénith Limoges Métropole

Après avoir triomphé aux Nuits de Fourvière en 2018 et alors que se profile une grande tournée pour ses 16 danseurs et ses 8 musiciens, le ballet-concert évènement Folia débarque au Festival 1001 Notes sur une scène à la hauteur de son succès : le Zénith de Limoges ! Pour cette création, le chorégraphe Mourad Merzouki fait équipe avec les musiciens du Concert de l’Hostel Dieu dirigés par Franck Emmanuel-Comte : ensemble ils explorent les rythmes populaires des tarentelles italiennes dans une fusion des genres insolite placée sous le signe du partage et de la générosité. Et la magie ne tarde pas à opérer : Hip-Hop, danse contemporaine, musique baroque et même électro avec les arrangements de Grégoire Durrande…

Les contraires se mettent d’accord et l’équilibre est sans aucun doute trouvé pour cette Folia hypnotique.

WILLIAM CHRISTIE ET LE CONSORT
Jeudi 25 juillet – 20h – Abbatiale // Solignac

Voilà une affiche inédite ! Le grand claveciniste et chef d’orchestre franco-américain William Christie se trouve ici rejoint par le Consort, cet ensemble de musique de chambre qui réunit de jeunes musiciens pour un spectacle placé sous le signe de la transmission. Formé par le claveciniste et pianofortiste Justin Taylor peu après son succès au concours international de clavecin de Bruges, le Consort se plaît à défendre des répertoires aussi variés que les sonates en trio à deux dessus, la musique de chambre classique avec pianoforte ou le répertoire baroque vocal. Emmené par la mezzo-soprano Eva Zaïcik (nommée « Révélation Artiste Lyrique » aux Victoires de la Musique), l’ensemble de jeunes artistes associé à un William Christie qui se fait aujourd’hui rare sur scène se produira dans un cadre des plus majestueux qui ne manquera pas de rehausser le spectacle : l’Abbatiale de Solignac.

LE CARNAVAL DES ANIMAUX
Lundi 27 juillet – Parc Zoo du Reynou // Le Vigen

Pour la première fois, 1001 Notes organisera des concerts au milieu des animaux.

NURIA RIAL ET ARTEMANDOLINE
Lundi 29 juillet 20h – Église Saint-Michel-des-Lions // Limoges

Rencontre au sommet pour cette affiche qui réunit l’une des plus grandes chanteuses espagnoles, Nuria Rial, et l’ensemble baroque nominé aux « International Classic Music Awards 2019 » (ICMA) pour son album Concerti Napoletani per mandolino, Artemandoline. Grâce à ce duo de prestige, ce sont pas moins de deux siècles de musique espagnole et napolitaine qui sont parcourus, deux siècles d’une tradition éclectique et complexe et aux contrastes féconds. Embarquez pour un incroyable périple autour de la mandoline à travers les époques ! La mandoline : une musique rare, originale et authentique à la fois, symbole d’une musique espagnole qui balance depuis les temps baroques entre le savant et le populaire, entre culture élitiste et tradition folklorique…

RAPHAËL IMBERT ET JEAN-GUIHEN QUEYRAS
Mercredi 31 juillet – 20h – Collégiale // Saint-Léonard de Noblat

Pour sa dernière création musicale, le jazzman de l’année Raphaël Imbert invite sur scène le très médiatique violoncelliste Jean-Guihen Queyras, rejoint par Pierre-François Blanchard au piano et Sonny Troupé aux percussions. Un métissage artistique qui incarne à merveille l’idée de créolisation du monde qu’entend véhiculer ce spectacle, une créolisation qui nous unit sensiblement, aussi imperceptible soit-elle parfois. Voilà l’enjeu majeur du spectacle : ne plus parler de vivre ensemble, mais le vivre, simplement. Et trouver le rhizome cher à Edouard Glissant, la rivière souterraine de Pierre Barouh, qui fait lien et sens pour tous les hommes de manière souvent inconsciente. Une fête virtuose au service d’une cause simple et juste, en présence des artistes classiques et jazz parmi les plus emblématiques de notre époque. Cette création a reçu un soutien exceptionnel de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte-d’Azur, en partenariat avec les Rencontres Musicales de Haute-Provence et le Festival 1001 Notes en Limousin. Elle a été réalisée au Théâtre du Briançonnais, scène conventionnée pour les écritures d’ici et d’ailleurs, dans le cadre du dispositif de compositeur associé dans les scènes pluridisciplinaires du Ministère de la Culture et de la Communication et de la Sacem.

TROUBADOURS – SYLVAIN RIFFLET
Jeudi 1er août – 20h – Le Vieux Château // Vicq-sur-Breuilh

Saxophone, clarinette, trompette et percussions sont au programme de ce spectacle inspiré des troubadours qui furent jadis légion en Limousin ! Le jazzman et compositeur très réputé pour ses musiques de films, Sylvain Rifflet, revient ainsi disséquer le tempo dont il a le secret, en sa qualité d’explorateur inlassable de nouveaux champs sonores. Il est cette fois accompagné sur scène de Hugues Mayot (saxophone), Verneri Pohjola (trompette) et Benjamin Flament (percussions). Diplômé du Conservatoire National de Musique de Paris, Sylvain Rifflet s’est notamment produit avec Riccardo Del Fra, Michel Portal, Aldo Romano, Kenny Wheeler, Gabor Gado, Didier Levallet, Joey Baron et Hermeto Pascoal, au sein du Pandémonium de François Jeanneau, du European Jazz Youth Orchestra, du Mégaoctet d’Andy Emler, du Sacre du Tympan de Fred Pallem, du Gros Cube d’Alban Darche et de l’Orchestre National de Jazz.

L’ARPEGGIATA
Samedi 3 août – 20h – Festiv’Halle // Saint-Priest-Taurion

L’ensemble de musique baroque ultra populaire fait escale dans le Limousin ! Et son programme concocté pour 1001 Notes s’intitule Times stands still. Acclamé dans le monde entier, L’Arpeggiata a réussi son pari : rendre la musique ancienne vocale et instrumentale des plus accessible, notamment la musique traditionnelle d’Irlande et d’Angleterre. Fondé en 2000 par la harpiste, lutiste et théorbiste autrichienne Christina Pluhar, L’Arpeggiata réunit des artistes venus d’horizons musicaux variés et originaires de tous les continents. L’ensemble international a joué dans de nombreux festivals comme le festival Oude Muziek Utrecht, le Festival van Vlaanderen, les Rencontres à Vézelay, le festival Pfingstfestspiele Melk, le festival de l’Abbaye d’Ambronay, le festival de musique baroque de Pontoise ou encore l’Early Music Festival de Saint-Pétersbourg. Les enregistrements de L’Arpeggiata ont reçu de nombreuses distinctions.

CAMILLE EL BACHA ET NAGHIB SHANBEHZADEH
Lundi 5 août 21h – Abbaye du Chalard // Le Chalard

Plus qu’un simple concert, un retour aux sources : quinze ans après son père, Abdel Rahman El Bacha, le jeune pianiste Camille El Bacha revient pour un spectacle en plein air à l’Abbaye du Chalard, un lieu hautement symbolique qui vit naître le Festival 1001 Notes à l’été 2005. « Relier » : voilà ce que cherche à faire Camille El Bacha, qui aura 30 ans cet été. Il le dit lui-même : « Relier les univers musicaux, relier les mondes, oser la conciliation entre les styles, les genres, les modes, comme s’il s’agissait de réconcilier les identités, les peuples, les individus. Établir un dialogue entre le romantisme moderne de Rachmaninov et les rythmes traditionnels iraniens. Intégrer les modes orientaux dans un langage savant.
Décloisonner. Dans un voyage au plus profond de ses identités mêlées, je m’inspire des trois religions monothéistes pour en extraire le spirituel, le mystique, l’essence. Je puise au coeur du sentiment religieux pour revenir aux racines mêmes de la spiritualité, pour retrouver, dans la musique, sa nature profonde et intime – l’émotion. » Pour ce faire, il forme ici un duo avec le jeune percussionniste iranien Naghib Shanbehzadeh. Un autre musicien qui, à seulement 23 ans, affiche déjà une décennie d’expérience scénique et a collaboré avec des musiciens comme Billy Cobham, Manu Codjia ou encore Matthieu Donarier. Il est par ailleurs membre du Shanbehzadeh Ensemble. Un concert en forme de trilogie avec du piano classique, du piano-percussions et enfin de la musique électro.

ADÉLAÏDE FERRIÈRE ET FANNY AZZURO
Mercredi 7 août 20h – Pôle de Lanaud – Limousine Park // Boisseuil

Gershwin, Piazzolla, Saint-Saëns… La percussionniste Adelaïde Ferrière et la pianiste Fanny Azzuro s’attaquent toutes deux à un répertoire ambitieux à coup de marimba et de piano. Connue pour incarner l’arrivée des percussions sur le devant de la scène classique, Adelaïde Ferrière dévale devant vous les octaves de son marimba avec une agilité, une dextérité et une expressivité épatantes. Récompensée par de nombreuses distinctions dont une Victoire de la musique classique en 2017 dans la catégorie « Révélation Soliste Instrumental de l’année », la musicienne est lauréate de plusieurs concours internationaux. Tout comme la pianiste talentueuse, Fanny Azzuro, qui l’accompagne sur scène et dont la fraicheur et la poésie du jeu sert une prestation à quatre mains qui s’annonce irrésistible.

KHATIA ET GVANTSA BUNIATISHVILI
Vendredi 9 août 20h – Festiv’Halle // Saint-Priest-Taurion

Internationalement acclamée et invitée dans les festivals les plus prestigieux, la pianiste soliste Khatia Buniatishvili, également chambriste à ses heures, laissera sans ancun doute un souvenir précieux aux spectateurs de la 14e édition du festival 1001 Notes en Limousin. Ce n’est pas pour rien que l’artiste est aujourd’hui l’une des pianistes les plus sollicitées, tant par les médias que par les plus grandes salles du monde… Véritable phénomène, la Franco-géorgienne de 31 ans promet d’illuminer la scène au côté de sa soeur Gvantsa, avec laquelle elle se produit régulièrement à quatre mains depuis l’âge de neuf ans. Toutes deux seront précédées par le talentueux baryton franco-canadien Laurent Deleuil qui assurera
la première partie de ce concert qui s’annonce mémorable.

Infos

– Site : https://festival1001notes.com/
– Facebook: facebook.com/festival1001notes/

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.