chronique

Cocorosie
/ Album « Heartache City »
/ Sortie le 18 Septembre 2015

// Elles reviennent…On n’aura pas trop attendu. Elles reviennent en fées clownesque et nous frappent à nouveau de leurs baguettes magiques.Sorcières destroys bien aimées, reines du DIY, amérindiennes punk…

Fan depuis la première heure, je me souviens avoir été touché par la magie enfantine de leur premier album il y a 10 ans. C’était « la maison de mon rêve ». Une bouffée d’air frais dans ce monde de brut. Un univers poétique éclairé par de délicats arpèges de guitare, de harpe, mélangé à des bruits d’eau, de jouets d’enfants, de flutes. On appelle alors ça, la new folk.

Les deux sœurs, aux noms tout droit sortis d’un bon vieux Sergio Leone, Sierra et Bianca Casady, nous emmènent au fil de leurs albums dans des univers ou se mêlent folk, hip hop, psyché, électro… bref, j’ai presqu’envie de dire inclassable. Mais toujours avec la légèreté et l’innocence enfantine. Et même si le style a évolué au cours des années, je n’ai jamais été déçu par Cocorosie. C’est toujours une joie pour moi de les écouter. Le must, fut lors de leur concert à Lille en 2013 où la prestation scénique était aussi magique que leurs musiques. J’avais échangé quelques mots avec Sierra à la fin du concert et là, pas de doute, c’était bien une fée punk qui était devant moi.

Alors en effet, aujourd’hui, elles reviennent pour mon plus grand bonheur. L’album autoproduit se nomme « Heartache City ». Il est tout en légèreté, épuré et se rapproche fortement de leurs premiers albums. 10 titres apaisant et si particulier, voire mystique. Pour les fans comme moi, cet album est une petite merveille qui nous emmène pour nous réfugier dans le monde de Cocorosie que l’on aime tant. Pour les autres, c’est l’album idéal pour découvrir ce que font ces sœurs hors norme et ne plus jamais les quitter.

Mention + pour les titres : Heartache City / Lucky Clover et Big & Black

-> Site : www.cocorosiemusic.com/
-> Facebook : facebook.com/CocoRosie

Vous aimerez aussi...