chronique

Calypso Valois
/ Single « Le Jour » / « Jeu Flou » (45 Tours)
/ Sortie le 11 Novembre 2016

// Je ne sais pas si l’on peut dire qu’il y a des hasards ou des rendez-vous heureux ? Quoi qu’il en soit, en cette fin d’année 2016, la découverte de Calypso Valois est un beau cadeau.

calypso valois

C’est en explorant sur le net quelques nouveautés musicales de ci de là que je suis retombé sur le clip de sa chanson « Le Jour », réalisé par l’écrivain, réalisateur, metteur en scène Christophe Honoré. Certes, il ne s’agit pas d’un clip à gros budget, genre superproduction ; mais justement, il y a quelque chose d’intense dans ces images, de par les personnages et des émotions froides qu’ils reflètent. Notamment dans les regards et bien sûr, surtout dans celui de Calypso. Alors, comme ça, c’est pas évident de raconter un clip. En gros, il s’agit d’un échange de gifles en face à face entre Calypso et plusieurs personnes, balancées sur le même tempo que celui de la chanson. Le tout inspirant une histoire d’amour qui part en vrac, avec ses rivalités, colères, jalousies, etc.

La construction est très bien faite et laisse planer un climat étrange. Oui je sais, tu ne te sens pas convaincu. Du coup, là je devrais te dire : regarde le clip et écoute la musique, la voix et les paroles. Mais si tu fais ça maintenant, je ne suis pas sûr que tu reviendras à l’article tellement tu vas tomber amoureux de ce morceau et tu vas l’écouter en boucle. J’aurai quand même réussi à faire aimer le titre, mais Calypso Valois c’est bien plus que ça et elle va aller bien plus loin !

Alors évidemment, après le choc du clip et de la chanson, j’ai voulu en savoir plus sur Calypso Valois. C’est là que j’apprends qu’elle est la fille d’Elli Medeiros et de Jacno ! Hey, la classe quand même ! Deux héros de ma jeunesse, qui ont participé à l’émergence du punk en France puis à une pop underground qui en inspire encore plus d’un.

Je ne sais pas si on peut dire que Calypso prend la relève mais en tout cas c’est bien la fille de ses parents. Cela dit, je n’ai pas envie de comparer une autre époque, un autre contexte. Calypso grandit en apprenant le piano dans un registre classique, un style qui la bouleverse à l’âge de 6 ans suite à l’écoute de Chopin. Adulte, elle se dirige vers le théâtre et le cinéma, mais ne perd pas de vue la musique qui la suit depuis son enfance. Elle jouera dans un groupe electro pop, »Cinéma », puis à la disparition de son père Jacno, elle lui rend hommage en interprétant « Amoureux solitaire »avec Etienne Daho.

C’est en solo qu’elle apparait fin 2016 avec le titre « Le Jour » et n’ayons pas peur des mots, ce titre est une tuerie, à mon sens, c’est un titre parfait ! Ouais je sais c’est hyper subjectif ce que je dis, mais désolé, je ne fais pas dans le démagogique, et évidemment il s’agit là de mon propre ressenti, mais il faut que je le dise quand même. « Le Jour » a un effet hyper addictif, la musique se veut accrocheuse, entrainante, dansante nourrie de subtilités délicates que je découvre au fil des écoutes et qui charme mes oreilles. Le texte ciselé, très poétique, chanté avec un phrasé envoûtant s’accorde parfaitement avec la musique et y génère une beauté troublante.

« Le Jour » va sortir en 45 tours, mais il était disponible en avant-première depuis quelques semaines en commande. Je me suis jeté dessus et depuis ça réception, il tourne chaque jour sur la platine. La face B contient le titre « Jeu Flou ». Suspense avant de l’écouter, va-t-il être dans la même veine que « Le jour »? Ouf ! Me voilà entièrement rassuré mais un certain mystère plane quand même, car « Jeu Flou » est un titre quasi musical aux sonorités vintages géniales. Il n’y plus qu’à attendre l’album et surtout les concerts, cela risque de nous donner de très bons moments !

(Calypso Valois : Le Jour)

-> Site : https://www.calypsovalois.com
-> Facebook : facebook.com/calypsovalois

Vous aimerez aussi...