Reportage – Levitation France Angers – 21 septembre 2019 Day 2

Deuxième jour au Leviation France à Angers où la chaleur persiste au sein du théâtre le Quai avec une belle salve de groupes des quatre coins du monde rock.
 
Ce samedi s’annonce encore plus ancré dans le rock à grosses guitares. Venant particulièrement s’abreuver dans le fleuve musical tumultueux des États-Unis, le festival fait également de la place pour d’autres nationalités dont notre chère patrie plutôt bien représentée.
 
 
Notre samedi débute avec les très fougueux Frankie And The Witch Fingers, dont la chaude recommandation par deux camarades experts en groupe de jeunots bondissants a été sans aucun regret suivie. Originaires de Los Angeles, les influences du groupe sont ouvertement garage, le port de la guitare sous les aisselles se prêtant à un jeu particulièrement fiévreux et permettant de bondir inlassablement sans risquer de voir voler son instrument. Dignes rejetons des Oh Sees et du Brian Jonestone Massacre (dont on retrouvera un des papas plus tard), le rock de Frankie est une mise en jambe des plus appréciée. Galerie complète ici
 
Frankie And The Witch Fingers
Frankie And The Witch Fingers
Frankie And The Witch Fingers
 
Il est dorénavant l’heure de l’apéro (toujours avec modération évidement) et de retourner dans l’Hexagone avec l’arrivée du tant attendu Villejuif Underground qui cette année est bien présent pour déverser dans le Forum très excité son rock crasseux à souhait. Nathan Roche a toujours l’air d’être dans un autre monde (en même temps il vient d’une autre hémisphère, la rayonnante Australie) et les 3 autres membres ne se laissent pas facilement déstabiliser par un public taquin leur rappelant leur RV manqué précédent. Les vannes fusent et un spectateur gentiment râleur atterri sur scène pour faire la paix en embrassant à pleine bouche le percussionniste. Les effluves délicieusement funky du collectif du 9.4 confirme son titre de groupe le plus cool de 2019 dixit les Inrocks. Galerie complète ici
 
Le Villejuif Underground
Le Villejuif Underground
Le Villejuif Underground
 
Levons le pied de l’accélérateur pour aller se laisser envouter par le rock psychédélique des également californiens Mystic Braves. Le son et l’univers du groupe ne peuvent pas mieux coller à l’image du festival Levitation, qui nous a enveloppé sur ces 2 jours d’un cadre visuel onirique aux couleur vives et chatoyantes. Le groupe s’empare vite de la petite salle T400 en embarquant avec lui tout le public qui se met rapidement à se dandiner au son des mélodies plutôt tripante du groupe. Galerie complète ici
 
Mystic Braves
Mystic Braves
 
Dépaysement le plus total avec le concert du dorénavant Louder Than Death King Khan. Accompagné de la formation éponyme au son hard rock, King Khan a laissé tomber ses costumes de plumes et de paillettes Bollywoodiens pour un look SM digne de la scène clubbing gay américaine du début des années 80. Bien que l’accoutrement fasse sourire, les chansons pour beaucoup traitent de thèmes d’actualité, évoquant toute forme de discrimination envers tout ce qui sort du cadre établi. Évidement, les références coquines pleuvent, ainsi que cette étrange obsession que draine King Khan. Entre les symptômes de la chaude pisse d’Al Capone et le phénomène de l’énurésie (- pipi au lit -là ça fait tout de suite moins classe -) King Khan nous fait marrer mais surtout nous entraine dans un rock débridé qui nous rappelle avec nostalgie les New York Dolls, tant dans la tradition du costume que dans la sonorité. Galerie complète ici
 
King Khan
King Khan
King Khan
 
Retour sur la T400 avec de nouveau l’Amérique brulante cette fois ci en provenance du Texas et de Night Beats. Projet protéiforme centré autour de D. Lee Blackwell, le trio du moment tout de chapeau de cowboys vêtus (sauf le batteur) nous fait voyager au son de son rock sombre et hispanisant à souhait. Le set bien que court est néanmoins d’une efficacité redoutable, la salle étant pleine à craquer de fans totalement envoutés par les morceaux qui évoquent une véritable odyssée sur les routes du sud des Etats-Unis. L’univers de Night Beats s’ancre depuis ses débuts dans cet atmosphère rock mariachi et on en redemande encore. Galerie complète ici
 
Night Beats
Night Beats
Night Beats
 
On repart sur la grande scène pour ce qui est notre final de ce samedi avec le groupe one shot du moment l’Epée. Formés par les Liminanas, accompagné de la voix suave et de la prestance de l’actrice Emmanuelle Seigner, tout cela mené par le grand Anton Newcombe, le résultat séduit autant qu’il intrigue. Le son rock est profond, les textes sont soit chantés, soit énoncés de façon déstructurés. Le côté très atypique et exceptionnel de la formation de part ses membres attirent toute les curiosité et son côté très conceptuel le rend tout de même difficile d’accès. Vécut comme une opportunité de voir réunis tant de grands noms, les spectateurs sont attentifs et se laissent séduire par le timbre de voix si doux d’Emmanuelle Seigner. Une étrangeté musicale que l’on vit comme une exclusivité, ce genre de side-project n’étant pas fait pour perdurer. Galerie complète ici
 
L’Epée
L’Epée
L’Epée
 
Bilan très positif de ce 7e Levitation France qui a su nous balader de part et d’autres du large univers rock. Faire de si savants mélange et réussir à faire venir tant de projets aussi variés que talentueux est une belle victoire pour cet évènement qui commence tout juste à s’ancrer dans cet univers impitoyable qu’est devenu le petit monde du festival. Se situant hors cadre estival où les gros mastodontes se font la guerre à coup de tête d’affiche très bankable, Levitation France s’attire toutes les bonnes grâces des afficionados qui n’ont pas envie de laisser filer leur saison des festivals si facilement. Un grand bravo aux volontaires si gentils et accessibles, aux staff technique et à la sécurité toujours prévenante, ainsi qu’au public qui loin de la hype de publics que l’ont trouve particulièrement dans certaine franchise, vit et partage les concerts dans le meilleur état d’esprit possible.

Site => https://levitation-france.com/

Facebook => https://www.facebook.com/levitationfrance/

Instagram => https://www.instagram.com/levitationfrance/?hl=fr


Vous aimerez aussi...