reportage

 
La chaleur dégoulinante des plaines australiennes a submergé le Point Éphémère en cette soirée de début juillet au son et au jeu de scène délirant de Kirin J. Callinan. Retour sur cette soirée des plus incroyables.
 
Amis parisiens assurant la permanence de votre boulot ou en vacances mais sans le sou, vos soirées prennent un peu de piquant avec les concerts d’été au Point Éphémère. Des artistes à découvrir sans aucun scrupule car au doux prix de 5 €. Félicitons au passage cette superbe initiative qui depuis quelques années déjà vous sort de votre routine faite de rosé pas frais sur les quais.
 
 
Ce jeudi soir a fait revenir au galop la canicule grâce à la prestation hors norme de Kirin J. Callinan. Pour les non-initiés, Kirin est un musicien rock et acteur à ses heures tout droit venu d’Australie, la terre de tous les contrastes. Ayant fait ses début au sein de différentes formations dont Mercy Arms, cela fait une dizaine d’année que le larron se produit en solo et offre ainsi librement un style difficilement définissable.
 
 
Sur fond de guitare rock plutôt bluesy, accompagné d’une batterie ou comme hier soir seulement de ses samples et boites à rythmes, Kirin J. Callinan nous offre un rock épuré qui voit un ou deux riffs s’éterniser pour laisser la place à une voix grave et torturée, ponctuée de cris et gémissements. Par la suite, le son se synthétise et c’est une pop plutôt acidulée qui prend la relève. Kirin joue surtout de sa silhouette et de ses tenues dignes d’un bon vieux vide-grenier pour entrainer le public dans des danses, voir des transes complètement hallucinantes. Les talents de musicien et d’acteur s’allient à merveille, le concert entrecoupé de longues et amusantes discussions avec le public est aussi jouissif à l’oreille qu’à la vue.
 
 
L’ambiance hammam a fait se déshabiller notre artiste (bien qu’il ait gardé son pantalon, nous avons souvenir d’une prestation parisienne nous ayant permis d’admirer son port du kilt comme le veut la véritable tradition écossaise) et la fin de concert a fait Kirin sortir le public durant le dernier titre, pour le rejoindre fissa au bar et escalader les poutrelles d’un Point Éphémère ébahi. Un final tout en panache avec un retour sur scène accompagné de la moitié de la fosse et dès lors un sentiment d’avoir assisté à une prestation unique en son genre, comme la musique et la personnalité de Kirin J. Callinan, qui nous rappelle que la musique s’apprécie tout autant sans aucune étiquette.
 
 

Site => https://www.supermonamour.com/artists/kirin-j-callinan/

Site => https://pointephemere.org/

Facebook => https://www.facebook.com/KirinJCallinan/

Instagram => https://www.instagram.com/kirinjcallinan/?hl=fr

Vous aimerez aussi...