chronique

Powder For Pigeons
/ Album « Tectonic Crust »
/ Sorti le 23 février 2020

// L’amour du riff, Powder For Pigeons l’incarne à merveille. Rhys Jones et Meike Hindemith frappent fort avec ce sixième album, avec toujours cette énergie brute. Et l’histoire de ce duo, c’est avant tout une expérience visuelle, une connexion musicale qui se transmet immuablement dans un florilège de grunge, stoner, punk et blues.

Cet équilibre ne fait jamais défaut, et dans ce nouvel album complètement jouissif, aucun titre n’est superflu, chaque chanson est imprégnée de cette énergie efficace et hautement inspirée, en témoigne « White lies » qui inaugure l’album, avec sa ligne mélodique addictive, suivi du surprenant « Rattle my brain ». Cette complicité est d’autant plus efficace, que les deux compères sillonnent les routes du monde entier depuis 2013 et perpétuent une vision totalement indépendante.

La cohérence de ce nouvel album est poussée jusqu’au fait que son inspiration est inépuisable, le cas de Powder For Pigeons est à l’exact opposé de la scène actuelle, et leur amour pour musique est à l’évidence sincère et assumé. Le tout dicté par un plaisir non dissimulé, le duo arrive a retranscrire l’idée de leur musique en détournant l’imagerie stylistique et désuet d’un genre musical maintes fois exploré.

Un conseil, procurez-vous ce disque et appuyez sur le bouton répétition.

(chronique : Franck irle)

Vous aimerez aussi...