interview

Hip Hop au poids lourd où la désinvolte attitude côtoie le spontané affiné et le caustique, Fianss & Theezy, un duo de choc Maubeugeois à découvrir !


 

Pouvez-vous présenter votre parcours ? Vous venez d’où ? Comment tout a commencé ? Quelles ont été les principales étapes et rencontres fondatrices de votre projet jusqu’à aujourd’hui ?

Nous sommes Fianss et Theezy, groupe de rap du Val de Sambre (originaires de Maubeuge) fondé en 2015. Membres de l’association Secteur 7, nous remportons le Buzz Booster Hauts-de-France en 2016, et entamons une ascension sur le plan scénique suite à ce tremplin et la sortie de notre premier projet « Planète VDS »

Finalistes de nombreux tremplins dont le Main Square, nous sommes aujourd’hui sur le point de sortir notre deuxième projet !

Tout a commencé dans les bureaux du Secteur 7, on est devenus potes là-bas et on décidé de faire une collab à l’époque « Bresom » sur lequel on a eu de bons retours, on a décidé de se lancer en duo du coup !

Toujours accompagné par le Secteur 7 et appuyé par le Flow Lille, on a pu rencontrer des pros du milieu pour échanger et structurer nos idées. Par la suite, on a eu la chance d’avoir un petit buzz dans la région qui a attiré les programmateurs.

Quelle place occupe la musique dans votre quotidien ? Ressentez-vous la pratique musicale comme un « besoin vital », un moyen d’échapper un peu du quotidien, un désir d’exprimer votre être… ?

On bosse tous les deux dans le milieu de la santé donc ça prend pas mal de temps et d’investissement.

Mais la musique reste toujours un plaisir et un objectif ! Sans parler du groupe, on écoute du son tous les jours, c’est une drogue !

En ce qui concerne nos morceaux, c’est un moyen de se libérer, de rentrer dans un personnage qui reflète une partie de ce qu’on est ! C’est LIBÉRATEUR !

Parlons de votre professionnalisation : quelles en ont été les déclencheurs ? Avez-vous rencontré des difficultés dans le cadre de cette professionnalisation ? Des aides et des rencontres en particulier vous ont-elles permis d’y croire et d’avancer ?

La victoire du Buzz Booster en 2016 a clairement accélérée les choses, c’est tombé en même temps que la sortie du projet, et ça nous a permis de surfer sur une bonne vibe pendant un année ou deux, ensuite on a été approché par une boite de prod en voie de création, mais les faits n’étant pas à la hauteur du projet annoncé, nous avons préféré couper cours à la collaboration, ce qui nous a valu une période sans actualité. Mais nous comptons bien revenir cette année encore plus forts !

On a eu l’occasion de faire un de grosses premières parties et de rencontrer des artistes humainement incroyables qui en quelques mots te donnent envie d’avancer et d’y croire !

 

 

Les initiatives comme le Crossroads, ça représente une aide précieuse ?

Clairement ! On a rarement vu aussi professionnel, à tous les niveaux.

Une équipe top, accueillante et bienveillante, et toutes les retombées qu’on pourrait envisager derrière ce projet, ça nous booste au Max !

Et quel a été l’impact de la crise sanitaire sur vos activités ? Avez-vous ressenti la nécessité de repenser votre mode de fonctionnement, d’aborder et de tester de nouvelles pistes pour vous faire connaître ou vous développer ?

On entamait une tournée de huit dates entre mars et juin à la base, loupé haha !

On a du réfléchir à d’autres stratégies d’approches…

Mais finalement, on a préféré rester dans l’ombre histoire de terminer les projets en cours pour être prêt à envoyer d’ici fin d’année.

Enfin, quelle est votre actualité et avez-vous un dernier mot à ajouter pour conclure cette échange ?

On sort un nouveau projet avant fin d’année (date à définir), on boucle les derniers réglages en ce moment.

Merci encore au Crossroads et à tous les partenaires, en attendant la diffusion du 11/09 et de se revoir sur les scènes ! Paix

Vous aimerez aussi...