reportage


Imaginez-vous sur le sable fin d’une plage à écouter du vieux blues rêche et rugueux ou des groupes rock garage très bruts…La brise marine vous frôle le visage et la peau, tandis que les rythmes effrénés d’une batterie, d’une gratte ou d’une basse et le chant éraillé des sirènes vous font battre le cœur et perdre toutes raisons. Le soleil vous réchauffe l’âme, le son âpre des amplis vous grille les neurones et vous anime d’un sentiment d’immense liberté…Que de légères bruines viennent rafraichir les ferveurs ne font que faire apprécier toute cette impertinence de sueurs et de bières. Le soleil, la plage, le rock’n roll, et…L’indépendance ! Bienvenue à la 10ème du Binic Folks Blues Festival !
(Juillet 2018 – Binic Folks Blues Festival – 27, 28 et 29 Juillet 2018 par Jocelyn Barbier.)

La nuit, les trois scènes servent de phares aux bateaux-ivres de musiques et de sons. Les festivaliers passent de l’une à l’autre baguenaudant tranquillement à la lueur de la lune de sang dont l’éclipse irradie le ciel noir voilé d’une lumière rouge douce et écarlate. La nature elle-même a accompagné par sa ferveur les musiciens et leurs spectateurs dans l’extase de ces nuits de coïts cadencés.


(BENCH PRESS ©crédit photo : Jocelyn Barbier)

Peu importe, d’être des spécialistes de ces musiques, d’être un couple de retraités en vacances, de jeunes en goguette ou de vieux briscards des eighties, et surtout, surtout…inutile de faire semblant de s’y connaitre…La plupart des groupes présentés sont inconnus du grand public et c’est justement cela qui fait le charme de ce festival, La Découverte !


(INFINITY BROKE ©crédit photo : Jocelyn Barbier)

Parfois l’on reconnait un vieux de la vieille, Kid Congo Powers (qui avait rejoint The Cramps pour leur premier album) chantant avec une modulation hautement déjantée au sein des KID CONGO AND THE PINK MONKEY BIRDS, et dans les bands marquants, nous avons eu MR. AIRPLANE MAN, deux post punk Américaines qui nous ont offert une renaissance du rock garage, les Canadiens CATL qui ont revisité le rock’n’roll originel, les Australiens pour qui j’ai une petite préférence de style, MARK MOLDRE, INFINITY BROKE, THE TALL GRASS, DIGGER AND THE PUSSYCATS… Et puis c’est la terre de Mad Max !!!


(KID CONGO AND THE PINK MONKEY BIRDS ©crédit photo : Jocelyn Barbier)


(MR. AIRPLANE MAN ©crédit photo : Jocelyn Barbier)


(CATLE ©crédit photo : Jocelyn Barbier)


(MARK MOLDRE ©crédit photo : Jocelyn Barbier)

Ce qui est étonnant, c’est de remarquer dans les bios des groupes qu’ils se connaissent pratiquement tous et jouent ensemble dans d’autres formations. C’est pratique pour la programmation du coup.^^.


(DIGGER AND THE PUSSY CATS ©crédit photo : Jocelyn Barbier)

Les XYZ et le sulfureux crooner punk décadent, Ian Svenonius des ESCAPE-ISM ont asséné un post punk électrique et hurlant. Les petits Français n’étaient pas en reste avec les DIRTY DEEP, les prometteurs LES LULLIES et les hors-cadres, Empereurs du post-galactic garage zouk, les ELECTRIC NEETLES.


(XYZ ©crédit photo : Jocelyn Barbier)


(ESCAPE-ISM ©crédit photo : Jocelyn Barbier)

Le public ne s’est pas trompé …Le weekend de la lune rouge était pour les DRUIDS OF THE GUÉ CHARRETTE de Brocéliande ! Une dévotion frénétique au grand pOgO fut célébrée une nouvelle fois. Déjà l’année dernière ces gardiens du savoir et de la philosophie « moshing » avaient littéralement envouté le public dans une frénésie limite hystérique. Là, ce fut l’apothéose de cette danse rituelle au service des dieux du rock’n roll !!


(DRUIDS OF THE GUÉ CHARRETTE ©crédit photo : Jocelyn Barbier)

Tout ceci explique pourquoi nous revenons à Binic chaque année, d’autant plus que tous les bénévoles et partenaires qui ont portés à bout de bras ce festival depuis dix ans tiennent absolument à ce qu’il reste gratuit, et çà c’est phénoménal !


(DIRTY DEEP ©crédit photo : Jocelyn Barbier)


(LES LULLIES ©crédit photo : Jocelyn Barbier)


(ELECTRIC NEETLES ©crédit photo : Jocelyn Barbier)

(Article réalisé par Jocelyn Barbier)
(©crédit photos : Jocelyn Barbier)

– Site Binic Folks Blues Festival : http://www.binic-folks-blues-festival.com/
– Facebook : facebook.com/LaNefDFous/


(BINIC FOLKS BLUES 2018 ©crédit photo : Jocelyn Barbier)

Share
Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.